Des disputes éternelles




Je suis venue de la part de ce jeune homme. (La personne qui vit dans la maison où sont restées les âmes me les a envoyées)

- Vous êtes une femme ?

Oui, je suis une femme, la petite-fille du monsieur qui est parti avec vous l'autre jour. (Le grand-père était déjà venu me voir cinq jours auparavant pour partir, lorsque je suis entrée en contact avec le jeune homme qui vit aujourd'hui dans la maison)

- Vous êtes encore nombreux ?

Nous sommes nombreux oui, peu d'entre nous sont partis, cette maison est la nôtre et nous ne voulons pas la quitter.

- C'est pour ça que vous fatiguez ce jeune homme ?

Oui, je pense, parce qu'il n'est pas de notre famille.

- Et vous êtes désagréables avec lui ?

Non, on ne l'aime pas c'est tout.

- Est-ce que votre grand-père est revenu vous voir ?

Non, il n'est pas revenu.

- Il n'est pas revenu vous voir pour vous demander d'aller dans la Lumière ?!?

Non !

- Et vous venez me voir pour partir ?

Non ! Pourquoi je partirais ?

- Pourquoi pas ? Vous avez plus de chances de voir cesser vos disputes une fois dans la Lumière et cela vous permettra de pouvoir continuer de vivre.

(L'âme est repartie parler avec sa famille, sa fille qui était avec elle a décidé de partir dans la Lumière sans attendre.)

- Votre fille ne vous a pas attendue pour partir.

Elle a eu raison, je vais partir aussi, j'ai ramené mon fils et il reste trois personnes. Peut-être que nous ferons ce que vous avez dit.

Revenir leur dire de partir ?

C'est ça. Il reste ma mère et sa sœur, et la fille de sa sœur. Je pense qu'elles partiront, elles ne veulent pas m'écouter moi, mais elles vont réfléchir. Elles viendront vous voir.


Le lendemain …

Bonjour.

- Bonjour, vous êtes les âmes qui ne voulaient pas partir de leur maison ?

Oui, nous sommes là toutes les trois. Il n'y aura plus personne après nous, la maison est libre.

- Que s'est-il passé pour que vous restiez tous là ?

Nous sommes plusieurs de notre famille à être restés dans la maison familiale pour régler nos comptes. Ça nous paraissait être le meilleur endroit et nous nous sommes retrouvés coincés là les uns après les autres.
Cela fait au minimum une centaine d'années que nous nous disputons, mais rien n'a évolué. Nous avons passé tout ce temps à nous disputer, un temps éternel.
La plupart d'entre nous sont partis avec vous, nous n'avons plus de raisons de rester et il faut se rendre à l'évidence que ça n'était pas la bonne solution.
Nous allons partir aussi, ce jeune homme a bien fait de vous contacter, personne n'avait encore fait ça, cela aurait peut-être été mieux pour nous.
Pouvez-vous nous faire partir s'il vous plaît ? C'est mieux pour nous.


Cinq jours plus tard …

Nous sommes revenus vous remercier. Partir nous aura permis de trouver la raison de nos disputes, nous n'aurions jamais pu la trouver tout seuls. Merci à vous de votre aide.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire